Antéchrista, Amélie NOTHOMB

Publié le par Melle Bulle



"J’avais 16 ans. Je ne possédais rien, ni biens matériels, ni confort spirituel. Je n’avais pas d’ami, pas d’amour, je n’avais rien vécu. Je n’avais pas d’idée, je n’étais pas sûre d’avoir une âme. Mon corps, c’était tout ce que j’avais."

L'Histoire

anaBlanche est une jeune adolescente timide, effacée, intello et toujours solitaire malgré elle. Un beau jour elle rencontre à l’université de Bruxelles où elle suit des cours de sciences politiques Christa, une autre étudiante très extravertie, brillante, belle et très populaire. En fait Christa est à l’opposé de ce qu’est Blanche. Elles font connaissance et Blanche croit avoir enfin trouvé une amie, une vraie. D’ailleurs les parents de Blanche sont tout de suite conquis par Christa et lui proposent même de venir s’installer chez eux. En effet Christa habite dans les cantons de l’est bien loin de l’université de Bruxelles. Mais cette pseudo amitié ente les deux jeunes filles va vite tourner à l’affrontement. Blanche se rend vite compte que Christa tente de la manipuler et ne perd pas une occasion pour l’humilier. Christa va pendre de plus en plus de place dans la famille de Blanche et ne cesse de mentir pour se faire bien voir. L’image de Christa aux yeux de Blanche va changer radicalement : de l’amie rêvée Christa va se transformer en un être maléfique que Blanche surnommera « Antéchrista ». Blanche, qui de toute sa vie a toujours été passive, décide de pendre les choses en mains afin d’affronter sa tortionnaire.

"Je rêvais d'être intégrée, ne fut-ce que pour m'offrir le luxe de me désintégrer ensuite."

Mon Avis

Antéchrista est un conte initiatique où deux êtres diamétralement opposés vont se 696d713bd3c9bf13595112903d947de5.jpgrencontrer et s’affronter. Il s’agit d’un roman assez typique d’Amélie Nothomb reprenant les thèmes chers de l’auteur : l’amour, l’adolescence, l’identité, la beauté, la fascination, une relation passionnelle et cruelle… Typique certes, mais toujours aussi réussi. Le talent d’Amélie Nothomb est ici de nous décrire de façon simple mais terrible les affres de l’adolescence via les yeux de Blanche qui a tant de mal à vivre son âge. Le lecteur accrochera immédiatement et s’identifiera sans peine à Blanche. Pour ma pat je l’ai d’ailleurs lu presque d’un seul coup. On regrettera peut-être comme toujours chez Nothomb que ce soit si court, ou alors c'est justement une qualité d'en venir directement à l'essentiel.

" Je compris cette vérité abjecte: je n'existais pas. Je n'avais jamais existé."

amelie-nothomb-021.jpgSource de douleurs infinies qu'elle raconte comme toujours avec un humour à la fois acerbe et faussement naïf. Et, comme d'habitude, la pauvre créature compatissante que la bonté, l'honnêteté
et l'admiration maintiennent dans une soumission masochiste et absolue finit, grâce à son immense abnégation, par tirer son épingle du jeu et se hisser jusqu'aux hauteurs de sa charmante et machiavélique adversaire...

"Défaut de visibilité ou défaut d'existence? Cela revenait au même: je n'étais pas là."

Mais mieux vaut ne pas en dire plus. Chacun y retrouve avec un bonheur tout relatif les affres de l'adolescence,
et les retournements de situation, bien qu'assez attendus, parviennent à nous tenir en haleine.

"Entre l'être aimé et soi que tolérer sinon la lame d'une épée?"

Et quoi qu'on en dise, Amélie Nothomb, malgré le nombre d'exemplaires vendus, n'en garde pas moins un univers personnel et pas si politiquement correct que ça, qui chatouille en douceur et avec humour nos chères petites perversions...

Un petit extrait

"- Allez, quoi, tu es bête! Deshabille-toi!amelie_nothomb_reference.1251282864.jpg
-Non.
Ce "non" fut pour moi une victoire.
-Je l'ai fait, moi!
-Ca ne me force pas à t'imiter.
-"Ca ne me force pas à t'imiter!", singea-t-elle avec une voix grotesque.
Est-ce que je parlais comme ça ?
- Allez, Blanche, on est entre filles !
Silence.
-Enfin, je suis toute nue moi ! Je ne m'en porte pas plus mal!
-C'est ton problème.
-C'est toi qui as un problème ! Tu n'es pas marrante, hein !
Elle se jeta sur moi en riant. Je me roulai en boule sur le lit pliant. Elle arracha mes chaussures, déboutonna mon jean avec une habileté stupéfiante, tira dessus et en profita pour enlever ma culotte au passage. Heureusement mon tee.shirt était long et me couvrait jusqu'à mi-cuisses.
Je hurlai.
Elle s'arrêta et me regarda avec étonnement.
- Qu'est-ce que tu as ? Tu es folle ?
Je tremblais convulsivement.
-Ne me touche plus !
-Bon. Alors deshabille-toi.
-Je ne peux pas.
-Si tu ne le fais pas, je le fais! menaça-t-elle.
-Pourquoi me tortures-tu ?
-Tu es ridicule! Ce n'est pas de la torture! On n'est rien que des filles !
-Pourquoi as-tu besoin que je me deshabille?
Elle eut cette réponse singulière:
-Pour qu'on soit à égalité.
"

La suite? Vous pouvez vous la procurer par ici !



Publié dans Culture & cie

Commenter cet article

Walpurgis 17/02/2010 20:35


Encore un roman de Nothomb que je dois lire, ton article m'a donné très envie ^^


Melle Bulle 17/02/2010 22:15


Oui oui! Je te le conseille !


Opti-mix-tic54 09/02/2010 20:32


Tu offres un article nothombien de très grande qualité!!!!
Quant à ton sondage j'ai bien entendu répondu oui, car les romans d'Amélie je l'ai lis dans la journée même lors de ma première lecture, car j'aime les relire et les re...relire tant j'aime
l'univers nothombien!


Melle Bulle 09/02/2010 20:36


:) Merci ! Et continue de lire Amélie !


Nova 07/02/2010 21:21


J'adore tes articles Miss Bulle ! :))


Melle Bulle 08/02/2010 21:59


Merci, c'est gentil ça !