J'ai fait un rêve...

Publié le par Melle Bulle

CT2Un article très personnel aujourd’hui, vous me pardonnerez, j’espère, ce nombrilisme obscène.

 

J’ai fait un très joli rêve (non, non : même pas érotique, quoique…) cette nuit.

 

Il mettait en scène un de mes anciens amours, que je n’ai pas revu depuis des années et qui est maintenant papa, presque marié et très heureux en ménage. D’ailleurs, je suis complètement « soignée » de cet amour et je pense que c’est pour cela que ce rêve m’a paru si joli. Car malgré son contenu explicitement romantique (au sens fleur bleue du terme) voire sexuel, je sais qu’il est totalement pur et innocent ! En effet, comme je vous l’ai dit, cet amour appartient au passé, et je suis certaine de ne plus ressentir le moindre frisson lorsque je pense à lui, si ce n’est une profonde et sincère tendresse. D’ailleurs, je suis amoureuse aujourd’hui d’un homme qui fait entièrement mon bonheur et je ne recherche pas dans le passé la moindre consolation.

 

Mais bon, peut-être que le plus simple serait de vous raconter ce rêve ?

 

L’action commence dans un grand appartement. Le sien. Je ne sais pas trop pourquoi je suis là, mais d’après ce que je « ressens » je pense que je suis de passage sur Paris et il m’héberge. Point d’enfant, point de femme dans cet appartement, mais il y a des préparatifs de mariage en route qui rongent et stressent le futur marié (bon, je ne vous ai pas dit qu’il était moral ce rêve !). Nous avons, comme dans la réalité, une histoire passée qui nous attache. Je suis très attirée par lui, mais visiblement ce n’est pas réciproque. Il se montre très froid et distant.  Mais je ne me démonte pas, je peux être très têtue quand je veux !



Il m’emmène à un match de tennis. Il joue contre sa mère (!!!! quand on connaît son histoire familiale c’est un détail qui est très surprenant…)  et c’est un match qui lui tient très à cœur, même s’il le gagne facilement. On rentre à son appartement. Il est épuisé, mal partout… Evidemment je saisis l’occasion et lui propose un massage… ce qu’il accepte. Je ne sais pas pourquoi mais tout le reste du rêve nous serons complètement nus… (non mais calmez-vous, ce n’est qu’un rêve !!!). J’ai très peu d’images du massage. Je vois son corps, brillant d’huile, mais rien du massage. Puis nous allons nous coucher… dans le même lit. J’ai toujours très envie de lui, et quoique je n’aie aucune image de moi lui faisant des avances (pendant le massage ?) je sais qu’il sait !  Je sais aussi que c’est peine perdue. Donc on s’endort. On est très bien, je suis contre lui, tout contre son corps mais à ce moment là du rêve je sens qu’il y a entre nous un lien non plus érotique ou sensuel mais purement fraternel  (si, si , je vous jure !).

Et puis il y a un mouvement : je bouge, ou il bouge et on se réveille. Et là grosse tension sexuelle : j’ai envie, visiblement (car oui là ça devient très visible) lui aussi mais il se met en colère et à me sortir des excuses « de filles » : « je suis perdu dans mes sentiments, si c’est purement sexuel ça ne m’intéresse pas… » et bla, bla, bla . Donc, désolée, mais il n’y aura rien.

Et là le rêve devient un peu surréaliste, on se lève et on fait du ménage ! (et pourtant je vous assure, ce n’est absolument pas mon truc !). En fait pour être totalement honnête, on va à la salle de bain pour se brosser les dents (oui, il aurait fallu le faire avant, mais bon…où est la logique dans un rêve ?), et son évier est très sale donc je le nettoie, puis j’enchaîne sur toute la salle de bain, la cuisine… A partir de ce moment là, les sentiments ont changé : je n’ai plus envie de lui, en tous cas ce n’est plus un désir purement sexuel, non, là je sens que je suis amoureuse de lui et je ressens également son trouble…

Faille spatio-temporelle.

Je suis dans le train qui me ramène chez moi.

Bien que je ne sois pas là, je vois ce qui se passe chez lui : Il se réveille, je ne suis plus là. On sonne à la porte, il va ouvrir ce sont deux amies à lui. Ce sont elles qui découvrent plein de post-its que j’avais laissés à son intention. Je ne vais pas tous vous les lister, mais ce sont des petits mots doux. Il y en a partout dans la cuisine.

Retour dans le train. Je reçois un message : « Je regrette. Reviens-moi. »

Bien sûr je ne reviendrai pas. Bien sûr je ne répondrai pas. Et j’ai la certitude (dans mon rêve en tous cas) qu’on ne se reverra jamais.

 

Alors maintenant je cherche à comprendre pourquoi ce rêve me fait me sentir aussi bien. Après tout c’est quand même l’histoire d’un râteau !

 

(Je lance un appel d’ailleurs : si vous êtes spécialiste des rêves (ou juste si vous avez une théorie sur celui-là), n’hésitez pas à me donner vos explications !)

En fait, je pense que c’est beaucoup plus que ça.

 

Déjà si je me sens aussi bien cela tient au fait que ce rêve met en scène quelqu’un CT1pour qui je ne ressens plus rien, ou du moins quelqu’un avec qui je suis au clair dans mes sentiments. Je suis certaine que le même rêve avec un autre amour de ma vie (et je pense à quelqu’un en particulier) m’aurait mis dans un tout autre état. Parce que c’est une histoire encore récente, dont je ne suis pas encore tout à fait guérie, que j’aurais été perturbée, angoissée, et que j’aurais très certainement culpabilisé… En effet, même si je ne suis pas tout à fait soignée de lui, je suis contente de ce qui nous arrive, et ce rêve m’aurait très certainement chamboulé !

 

Donc un rêve agréable grâce à son principal acteur.

 

Mais le plus important dans ce rêve c’est qu’il m’a fait réaliser que je n’oubliais pas les hommes qui ont traversé ma vie. Je ne les oublie pas, je ne les regrette pas et je pense à eux avec tendresse, émotion et une douce nostalgie. Je suis heureuse qu’ils me laissent un souvenir si agréable.

 

Assez d’accord avec le proverbe « qui aime un jour aime toujours », je profite donc de ce billet pour dire à ces hommes qui ont partagé ma vie :

Messieurs, je vous aime.

 

Publié dans Handmade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Soph 11/03/2010 19:00


eh bien en fait les rêves, en tout cas les miens, procèdent par associations d'idées ou expressions courantes: peut-être que, même si tu es bien avec ton copain actuel, tu as envie d'être rassurée,
d'être sûre que "c'est le bon"...? tu te rappelles les moments passés comme pour te rassurer, une nouvelle relation ça peut faire peur, on sait pas trop où on va, ce qu'illustre ton rêve puisque tu
ne sais pas ce que tu fais chez lui : on pourrait dire que, puisqu'une habitation représente ton état d'esprit, tu ne sais pas encore où tu "mets les pieds" mais l'endroit te paraît rassurant, tu
aimerais être acceptée telle que tu es et te poser...? ouff, dis-donc, je ferai ptet un bon psy moi !! lol... dis moi quoi, gros bisous !


Melle Bulle 12/03/2010 12:49


Merci Sophie pour cette belle et longue explication... Ton analyse est fine et judicieuse, je pense que tu ne dois pas être loin de la vérité... Merci !