Eux, drôles et touchants

Publié le par Melle Bulle

 

 


Film vu en 2D, version française

 

MMM02Fiche technique:

Titre original: Despicable Me

Genre: Film d'animation

Réalisateurs: Chirs RENAUD, Pierre COFFIN

Voix principale: Gad ELMALEH (Gru)

Date de sortie: 6 octobre 2010

Origine: Etats-Unis

Durée: 1h35

Distributeur: Universal Pictures International France

 

 

 

C'est l'histoire de...

 

MMM04

 

 Dans un calme quartier vit un homme pas comme les autres : Gru. C’est un méchant qui accomplit beaucoup de méfaits grâce à ses minions. Face à la concurrence il décide de faire un gros coup et de voler la Lune. Mais 3 gamines croisent sa route… elles sont orphelines et pourraient bien changer la vie du vilain.

  En un mot commençant...

 

MMM03Débarquer dans le monde du film d'animation quand on ne s’appelle pas Pixar ou Dreamworks est un véritable défi. Universal fait appel à des petits français surmotivés pour son premier projet d’animation et pour un premier essai le film tape juste.

           

 

 

D'un point de vue scénaristique, Moi, Moche et Méchant n'est pas très convaincant pour réellement étonner. Un peu simpliste, le scénario est avant tout pour les enfants: confrontation entre deux univers (le méchant d’un côté, les fillettes de l’autre), rejet des deux univers, découverte mutuelle et enfin apprentissage d’une vie commune. Mais au final Moi, Moche et Méchant se révèle être une très jolie fable sur la paternité.

Le happy-end est attendu dans ce genre de films, et il ne fait pas défaut ici. Il est d’ailleurs peut-être trop prévisible, mais n’enlève rien à l’intérêt du film.

               

Tous les personnages sans aucune exception sont hilarants. 

Gru est un héros charismatique. Un vilain pas très vilain, mais charismatique. La voix du grand MMM10méchant Gru est interprétée par Gad ELMALEH qui n’en fait pas des tonnes : la version française est du coup franchement réussie.

Vector est, à mon sens,  le seul petit couac du film : vraiment pas joli et assez vulgaire, on aurait pu donner à Gru un adversaire un peu plus redoutable…

Car au fond les deux seuls personnages malfaisants de ce film sont les figures parentales, responsables de la méchanceté de leurs fils...

Nous découvrons également un petit trio de sœurs vraiment adorables (surtout la plus petite qui vole un peu la vedette): Margot, l'aînée, est la sœur protectrice, Edith, d’âge moyen, est un véritable garçon manqué et Agnès, la cadette, dont la naïveté de petite fille fait tout le charme.

MMM05Les Minions, grains de maïs génétiquement modifiés, sont l'armée de Gru. Personnages absurdes, déjantés et attachants, ils sont le meilleur vecteur d’humour de cette animation. Ce sont des petits êtres jaunes qui parcourent le film en long, en large et en travers sans jamais avoir le premier rôle. Leur langage incompréhensible est un verbiage accéléré mais dont les intonations font sens. Et à la manière des Lapins Crétins, on sent bien que le film a été « marketé » sur eux pour une bonne raison: ils sont évidemment calibrés pour plaire au public, avec leur langage si particulier et leur faculté à produire des catastrophes.

 

 

 


                Tout l'attrait du film est bien dans la comédie. L'humour noir et l'humour de situation MMM04 prévalent. Contrairement aux autres films du genre, l’humour n’est pas vraiment ici lié au second degré et aux références à d’autres œuvres : s’il y a bien quelques inévitables clins d’œil ici ou là, ils se font plutôt discrets. Outre les maladresses attendues de la part des Minions, le film se moque constamment, mais gentiment, de son personnage principal, ce méchant raté qui tente pourtant désespérément qu’on le prenne au sérieux.

Si la plupart des gags sont inter-générationnels (comique de répétition, absurde,...) certaines références sont directement adressées aux parents dans la salle comme par exemple "Bank of Evil, formely known as Lehman Brothers" (Lehman Brothers est la banque impliquée dans l'affaire des subprimes aux Etats-Unis).

               

L’humour est omniprésent, mais Moi, moche et méchant se distingue de la MMM08production standard par une touche d’émotion ou de mélancolie inattendue. Cela est sans doute dû à l’apport des jeunes filles, je dois dire assez touchantes, dans leur terrible orphelinat puis dans leur quête d’amour et de famille. Là encore, le thème est on ne peut plus classique, mais efficacement traité.

               

 

 

Le rythme est boosté aux amphétamines: les gags s'enchaînent intelligemment à la vitesseMMM12 d'un Grand Huit. Les dialogues cinglants y sont certainement pour quelque chose: Gru enfant: "Maman quand je serai grand, j'irai sur la lune." maman de Gru: "Je crains qu'il ne soit trop tard. La Nasa n'envoie plus de singe dans l'espace depuis longtemps".

 

 

 

 

 

MMM01Moi Moche et Méchant est un film d’animation réussi grâce à une réalisation assez sobre. L'univers créé par les studios Universal Pictures est à la fois réaliste et loufoque, un peu comme dans un Roger Rabbit. En effet, ce film repose aussi sur la qualité de ses dessins. L'animation est légère, "cartoonesque". Le design sympathiquement rond des personnages, l'animation fluide accrochent d'emblée. C'est un film techniquement bien réalisé.

 

 

 

En quelques mots...

 

Moi, Moche et Méchant est une réussite pour le studio Universal qui vient de faire ses MMM11 preuves dans sa première animation. Et même s’il lui manque un vrai niveau de lecture adulte, le film est loin d’être déplaisant à regarder, débordant d’une énergie particulièrement forte. Le film est plein d’inventions et d’originalité dans les détails. Définitivement, Pixar, Sony, 2Oth Century Fox et DreamWorks ont un sacré concurrent sur les bras.

 

 


Publié dans Culture & cie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Biblio 23/11/2010 20:26



Essaie de le voir, c'est un très bon dessin animée et très drole.



Melle Bulle 24/11/2010 08:06



Oui, mon chéri l'a en DVD... donc ça ne sera pas très compliqué ! ;) Bonne journée!



Biblio 20/11/2010 18:14



J'ai été déçu par ce film. J'ai trouvé que c'était un pompage de "monstres et cie" avec une petite fille ressemblant étonnament a Bouh (la petite fille de monstre et cie). Et les petits
personnages ont le même humour que les lapins crétins. En bref, pour moi un manque d'originalité.



Melle Bulle 21/11/2010 10:42



Oui, effectivement, j'ai lu beaucoup de choses à ce sujet à droite et à gauche... Mais perso' je n'y ai absolument pas pensé quand j'ai vu le film... puisque je n'ai pas vu Monstres et Cie...



Coeur Noir 17/11/2010 00:16



Pourquoi vouloir être un méchant ? Pourquoi Gru croît-il / veut-il être le méchant ? Il n'est pas beau, il est gras, ses parents l'aiment peu ou pas, alors il s'enferme dans la seule chose qu'il
aime / qui l'aime : son rêve de voler la lune. Par son prédéterminisme familial et son apparence, il concrétise le mal.


Pourquoi le vrai méchant Vector est-il si ordinaire, vulgaire, incarnation du geek high-tech qu'un certain consumérisme voudrait que l'on soit tous ?


Il y a là matière à parler des préjugés...


Car au fond il ne s'agit pas de voler la lune mais bien de la décrocher : exploser le vaisseau à la fête foraine pour offrir la licorne, c'est rétablir une justice en faveur du rêve de la gamine
plutôt que le rêve du marchand.


A ce moment précis Gru est beau, bien que ni lui ni les filles ne le sachent encore : la compréhension des sentiments viendra plus tard...


 



Melle Bulle 17/11/2010 06:49



Oui... c'est joli ce que tu dis... Visiblement, tu l'as bien aimé ce film... Tu n'écriras rien dessus dans ton blog? (d'ailleurs tu n'y écris plus? manque de temps? plus envie?). En tous cas,
mercipour cette jolie lecture du film...


(argh, dommage, il me reste encore un peu de moralité, sinon j'aurai copier/coller ton texte et rendu à ma prof... lol... car cette critique publiée ici sera notée... je la rends ce matin... hi,
hi, hi...)


Bonne journée!



cafardages.over-blog.com 16/11/2010 21:48



Rââââh ! On adore ça quand même !



Melle Bulle 17/11/2010 06:49



Oh oui, moi aussi!