De la souffrance des pères...

Publié le par Melle Bulle

 

 

 

a father and child

 

(le débat continue à la fin de l'article)

 

Je n'ai jamais été très féministe. Ou alors, j'ai une vision assez personnelle du féminisme qui fait que je fais rarement de cadeaux aux femmes. Et aujourd'hui, encore, je risque de me faire l'avocate du diable.

 

Le diable, aujourd'hui, c'est les pères.

 

Récemment, j'ai lu sur le mur Facebook d'une amie ceci : "un weekend sur deux, je suis déchirée...c'est inhumain d'être séparée de mon enfant...et j'ai mal"

 

Attention, je ne nie pas la souffrance de cette mère : elle est absolument sincère dans sa douleur. Laisser partir son fils est une déchirure énorme, et je ne conteste pas ce qu'elle ressent.

 

Toutefois je n'ai pu m'empêcher de réagir à son commentaire en lui laissant ceci: "Alors imagine ce que cela fait pour un papa de ne voir sa fille qu'un week-end toutes les deux semaines...".

 

Heureusement, l'intelligence de mon amie a fait qu'elle a très bien pris cette réflexion que jeFather-and-Child ne voulais en aucun cas diriger contre elle. Je souhaitais seulement que l'on reconnaisse AUSSI la souffrance des pères et qu'il est tout autant inhumain d'être séparé de son enfant deux interminables semaines...

 

Car oui, les papas aussi souffrent. On peut être un homme, une brute épaisse de 100 kgs, champion de boxe et avoir mal à l'âme parce qu'on ne voit pas son enfant durant des jours... des semaines, des mois selon les situations. C'est énorme et parfois insupportable.

 

Alors Messieurs, sachez que vous n'êtes pas seuls. Il existe des associations qui peuvent vous aider. En voici une liste non exhaustive:

S.O.S. Papa

S.O.S Divorce

Le Nouveau Mouvement de la Condition Paternelle

Le Père aussi

 

Et si vous en avez gros sur la patate et que vous ne savez pas à qui en parler, il existe des forums où vous pourrez livrer tout ce que vous avez sur le coeur:

Papa Détresse

Soldat Papa Divorcé

 

Parce qu'aucune souffrance ne doit rester sous silence.

 

Et puis il y a une autre souffrance qu'il ne faut pas (surtout pas) oublier : celle de l'enfant. L'enfant qui n'a rien choisi... pas même de naître...

 

(cet article ne demande qu'à être complété par vos débats. N'hésitez pas à donner vos avis (même et surtout si vous n'êtes pas d'accord), ils seront intégrés dans le corps de l'article si je trouve qu'ils font avancer le schmilblick...)

 

Continuons le débat:

 

Louis Elegy: J'aime beaucoup ton billet et je suis d'accord : il est temps d'en finir avec l'image passéiste du père bourru et insensible. Nous sommes en 2011 alors faisons entrer le père du troisième millénaire dans la tête des gens !!!

 

Melle Bulle: Les mentalités ne peuvent qu'évoluer... Je souhaite que la tant attendue égalité hommes/femmes arrive aussi en matière de séparation et que les papas ne soient plus "lésés" ... pourquoi d'office la garde est-elle laissée à la mère ? la garde alternée, une semaine l'un une semaine l'autre, devrait être plus répandue...

Publié dans Perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis Elegy 15/05/2011 18:00



J'aime beaucoup ton billet et je suis d'accord : il est temps d'en finir avec l'image passéiste du père bourru et insensible. Nous sommes en 2011 alors faisons entrer le père du troisième
millénaire dans la tête des gens !!!



Melle Bulle 15/05/2011 18:15



Les mentalités ne peuvent qu'évoluer... Je souhaite que la tant attendue égalité hommes/femmes arrive aussi en matière de séparation et que les papas ne soient plus "lésés" ... pourquoi d'office
la garde est-elle laissée à la mère ? la garde alternée, une semaine l'un une semaine l'autre, devrait être plus répandue...