La machine à rêves d'Emilie Simon...

Publié le par Melle Bulle

Emilie Simon vient de sortir un nouvel album : The Big Machine, et ça va être un Big Succès !
L'occasion de revenir sur cette jeune artiste...
Ses albums aux sonorités electro-pop nous emmènent dans un univers enchanté.
Pour rappel, The Big Machine est le quatrième album d'Emilie Simon, après "Emilie Simon" en 2004, "Végétal" en 2007 et son Live à l'Olympia...C'est elle aussi qui a signé la bande originale de "La Marche de l'Empereur".

.



Dans ce billet, vous pouvez voir quelques vidéos de l'artiste.
Je ne sais pas trop pourquoi, elle me fait parfois penser à la chanteuse Björk...
3 ans, il aura suffit de 3 années à Emilie Simon pour se faire un nom au sein de la scène musicale Française. A presque 30 ans, la jeune Montpelliéraine au visage poupin et à l’allure timide sort son troisième albums onirique, a déjà séduit lun large public et reçu deux victoires de la musique : pour son premier album "Emilie Simon" et pour la Bande Originale polaire et magnifique du film "La Marche de l’empereur".



Fille d’un ingénieur du son et d’une musicienne, la petite Emilie grandit bercée par la musique, omniprésente dans le foyer familial. Plutôt que de se lancer dans la gratte ou de casser les oreilles de ses parents en jouant de la batterie, c’est dans le studio d’enregistrement de son père qu’elle aime à se réfugier. C’est donc tout logiquement qu’elle embrasse des études de musicologie au sortir de son adolescence. A 24 ans elle sort diplômée de l’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique), la voilà parée à lancer son premier album.




Experte en ingénierie sonore, Emilie Simon montre dès ce premier disque éponyme une impressionnante dextérité à manier les sons, son imaginaire foisonnant faisant le reste. Son électro pop très "Björkienne", à la fois simple et sophistiquée fait mouche dès ce premier opus de sa discographie.

 



Depuis, qu’elle choisisse d’orchestrer la procession des manchots de la "Marche de l’empereur" (2005) ou de se plonger dans une flore inquiétante ("Végétal", 2007), a chacun de ses albums, Emilie emmène l’auditeur dans un voyage inédit à travers un univers toujours différent, raconté par des mélodies simples et envoûtantes et des textes presque naïfs, portés par des arrangements particulièrement pointus. Avec son dernier album "The Big Machine", Emilie Simon a une fois de plus exploré de nouvelles dimensions musicales montrant que l’artiste qu’elle est est vraiment partie pour durer.

 

Publié dans Culture & cie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rubrique en vrac 29/09/2009 19:15


mais met le tranquille, on se chiffonera pas... On réfléchis à la suite du polar et on revient...


Melle Bulle 29/09/2009 19:32


Merci ! ;)


rubrique en vrac 28/09/2009 20:08


il y a leur single que j'ai mis en ligne hier dans l'article rodrigo y gabriela


Melle Bulle 28/09/2009 20:38


Oui, j'ai vu ! j'étais jalouse que tu aies trouvé le clip dreamland! je l'avais cherché sur you tube (sans succès) et je n'ai pas pensé à aller voir sur dailymotion!!


rubrique en vrac 27/09/2009 09:43


quasi au même moment sortais le nouvel album de Pearl Jam et Rodrigo y Gabriella


Melle Bulle 27/09/2009 13:58


je vais aller écouter ça, merci pour l'info !


rubrique en vrac 23/09/2009 05:11


oui et j'aime bien, mais l'autre moitié attendra que je l'achète


Melle Bulle 23/09/2009 14:15


C'est bien ! pas de téléchargement illégal, hein ? ;)


rubrique en vrac 21/09/2009 16:47

J'en ai écouté une bonne moitié

Melle Bulle 22/09/2009 23:10


Allez, y a encore l'autre moitié ! Dis-moi ce que tu en as pensé! Il est très "Kate Bushien"... n'est-ce pas?