Mira NAIR, l'Inde des paradoxes

Publié le par Melle Bulle

Après Marjane SATRAPI, voici Mira NAIR dans cette rubrique "Portraits de Femme"

Les Origines

La réalisatrice indienne Mira NAIR est née en octobre 1957 .Issue d'une famille de 3 enfants,  son père est fonctionnaire et sa mère assistante sociale. Elle étudiera la sociologie à Delhi et Harvard et ses oeuvres cinématographiques s'en ressentiront.
Cosmopolite, Mira NAIR est née en Inde, a fait ses études aux Etats -Unis et vit actuellement en Afrique du Sud. De ses voyages elle retiendra un intérêt certain pour les  différentes communautés : les Cubains dans The Perez Family, les afro-américains et indiens dans Mississippi Masala.

Films et récompenses

Je ne citerai pas tous les films de la réalisatrice mais les plus récompensés et ceux qui ont fait le plus parler d'eux, selon moi... C'est un choix discutable et absolument subjectif que j'assume totalement !

Salaam Bombay, son premier film remportera la Caméra d'Or et le Prix du Public à Cannes en 1988. Ce film poignant sur les enfants des rues de Bombay aborde les thèmes de la drogue, de la prostitution, du proxénétisme tout en offrant une vision de l'Inde peu connue des occidentaux. Ce film raconte l'histoire d'un jeune indien livré à lui-même dans les rues de Bombay.


Mississipi Masala, son deuxième film, raconte l'histoire d'une jeune indienne amoureuse d'un Afro-Américain interprèté par Denzel Washington.



The Perez Family, sorti en 1995, est lé récit de la vie de réfugiés cubains. Ainsi, un groupe de réfugiés cubains fait semblant d'être une famille pour vivre plus facilement aux Etats-Unis

Kama Sutra, sorti en 1996 a fait polémique: amies durant toute leur jeunesse, la servante Maya et la princesse Tara deviennent, à l'âge adulte, de farouches rivales. Tara, jalouse de la sensualité ardente de Maya, ne cesse de l'humilier : la servante trouve finalement une occasion de se venger : elle séduit de futur époux de Tara la veille même de son mariage ! Bannie du palais, Maya est recueillie par un sculpteur, Jai, qui la présente à Rasa Devi, la "Princesse de la sensualité" ; elle l'initie au Kama Sutra, l'art amoureux... Il s'agit d'un film sur les femmes qui n'ont pas peur de célébrer leur sexualité et qui ont trouvé l'art et la manière d'aimer pleinement.



Le Mariage des Moussons, récompensé par un Lion d'Or à la Mostra de Venise en 2001, raconte un mariage indien qui tourne au drame.




Mira NAIR et la justice sociale

Attirée par les idées provocantes qui apportent une vision un peu différente du monde elle met en scène les cultures indiennes ou des Pays du sud parce qu'elle se sent proche d'eux et que pour réaliser un film elle a besoin que son sujet la saisisse aux tripes. Elle concentre tout son travail sur les communautés et individus vivant en exil. Idéaliste, elle voit une grande communauté de pensée entre les peuples. Les films de Mira NAIR explorent les paradoxes en montrant comment l'esclave devient le maître. Ainsi Salamm Bombay célèbre la survie de l'humanité de l'être face à toutes les vicissistudes de l'existence.

Réalisatrice, Indienne et femme

Mira NAIR a fait polémique avec son film Kama Sutra. Tous les films à caractère sexuels ont tendance à attirer les foudres de la censure, mais quand ils sont réalisés en Inde, par une femme... l'expérience de la réalisatrice montre que c'est encore pire ! Elle a été traînée devant les tribunaux pendant près de 2 ans...parce qu'elle était une femme et qu'elle osait aborder la sexualité de façon si directe. Pourtant le public féminin indien a très bien reçu le film.

Publié dans Culture & cie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coeur Noir 06/09/2009 14:42

Tiens ?!

Melle Bulle 06/09/2009 14:49


Oui... voilà, tu es de bon conseil... Bon, l'article n'est pas fini !