Ils me frôlent et me glacent

Publié le par Melle Bulle

 

Ils me frôlent et me glacent


Ses pensées me frôlent et me glacent.

Impuissante à sa colère, je passe

Triste et larmoyante grimace.

Ses pensées me frôlent et me glacent.


Alors, il se tait, sombre et seul

Alors il me plaît, cruel deuil

Je cherche sa main, lisse linceul

Ses regards me frôlent et me glacent.


Et son corps se refuse à mes caresses

Dans un murmure il me blesse

Sa bouche n'émet qu'un souffle détresse

Ses soupirs me frôlent et me glacent.


Même ses nuits sont cauchemars

Chacun de ses bruits m'égarent

Je guette ses frissons hagards

Ses rêves me frôlent et me glacent.


Mais quand son âme s'éveille,

Sous mes mains son corps s'émerveille

Et son sourire à nul autre pareil

Alors son souffle m'étreint, me révèle.



Publié dans Handmade

Commenter cet article

Coeur Noir 08/04/2009 10:10

Question de temps,
question de lieu,
question de qui ?

Question d'enfant
qui n'est pas là
où il devrait être.

Conjuguer
c'est mettre en mouvement
choisir une direction.

Conjuguer
c'est risuqer,
c'est accepter

ce qui est fait
ce qui est
ce qui...

stipe 08/04/2009 09:59

ben qu'est-ce que ce sera quand tu ne te contenteras plus d'essayer mais que tu auras de l'ambition...

Melle Bulle 08/04/2009 10:12





stipe 06/04/2009 14:12

waouhh, ça c'est de la belle poésie...
j'aime beaucoup ton oeuvre, qu'elle soit photographiée ou manuscrite.

à bientôt.

Melle Bulle 08/04/2009 09:48


Merci ! J'essaie de faire ce que je peux !