L'Absent, 5 avril 2007

Publié le par Bulles à la Gomme

Faiblesse assassine qu'encense l'illusion.

De mes cris destructeurs sous des rires glacés
Taisent mes lourds chagrins, leurs envoûtants poisons
Qui transpercent les coeurs des solides rochers.

Et je brûle l'âme, acide passion,
Que m'inflige ton absence avivée,
Car victime dont l'amour embrasé
Donne la flamme d'un ardent buisson.

Mais de ce bien long abandon
Naît la confiance apprivoisée:
L'image vainc la raison
D'un caressant rêve alizé...

Ambre


Publié dans Handmade

Commenter cet article