Repose en paix, 12 Mars 1998

Publié le par Bulles à la Gomme

Les ombres noires s'entrechoquent sur les murs
Vagues reflets des soleils rouges ennivrants
L'écume marine ses perles en suant
Noyant le corps moite du mourant.

Le violon crache sa peine
La trompette crisse de haine
Quand mes soleils rouges
Trop courts, ou lourds
Coulent sous le jour.

Tes cris sont morts
Par manque d'heures ?
Et quand tu dors,
La nuit je pleure.


Melle Bulle

à Pascal PASKIEWICZ


Publié dans Handmade

Commenter cet article

l'exilé for jade 12/01/2009 17:48

bienvenue dan,s ma communauté utopia amitiés didier

Ambre 13/01/2009 23:18


Bien à vous, merci !